Manifestation en soutien à Edward Snwoden, le 27 juillet.
Manifestation en soutien à Edward Snwoden, le 27 juillet. | PAWEL KOPCZYNSKI/REUTERS

Le service de messagerie chiffrée Lavabit, qu’Edward Snowden aurait utilisé pendant sa fugue à Moscou, a été brusquement fermé jeudi 8 août par son propriétaire, Ladar Levisonqui dit vouloir éviter d’être « complice de crimes contre le peuple américain ».

« J’ai été contraint de prendre une décision difficile : devenircomplice de crimes contre le peuple américain ou abandonnerprès de dix ans de dur labeur en fermant Lavabit. Après mûre réflexion, j’ai décidé de suspendre les opérations. En l’état actuel des choses, je ne peux pas raconter ce qui m’est arrivé ces six dernières semaines, même si j’ai par deux fois fait les demandes nécessaires ».

La loi américaine autorise les services de renseignement à faire des demandes d’information auprès d’entreprises, qui sont ensuite tenues de ne pas en parler.

L’Electronic Frontier Foundation, une ONG défendant la liberté d’expression en ligne, souligne qu’il est « rare qu’un service de courriels décide de mettre la clé sous la porte plutôt que d’aller à l’encontre de ses valeurs »« L’étrange message de Lavabit et le manque d’informations sur ce cas est d’autant plus inquiétant pour les utilisateurs de services bien plus importants comme Google et Facebook, qui ont dû faire face à des pressions similaires », poursuit-elle.

http://www.lemonde.fr/technologies/article/2013/08/09/un-service-de-courriels-securise-lie-a-snowden-ferme_3459334_651865.html