La députée de l’extrême droite vient d’inviter la ministre de la Culture à se positionner vis-à-vis de ce qu’elle juge être une solution « plus réaliste et favorable à la création » que ce que permettent actuellement les lois Hadopi.

maréchal le pen

 

 Face à ce qu’elle estime être une politique publique « difficilement applicable à Internet en l’état », l’élue FN explique que « d’autres méthodes existent, plus conformes à la réalité qu’est la révolution du numérique ». En l’occurrence, elle met en avant « la mise en place d’une licence globale ». Sans en préciser aucun contour, Marion Maréchal-Le Pen affirme qu’un tel dispositif serait « davantage soucieux des intérêts des artistes que celles des « majors » de l’industrie de la création ». Ici aussi, l’argument est connu. La ministre de la Culture est désormais priée de bien vouloir indiquer si elle compte prendre en compte cette option « plus réaliste et favorable à la création » qu’est la licence globale selon la députée.

article intégral : http://www.pcinpact.com/news/81468-la-deputee-le-pen-critique-hadopi-et-remet-licence-globale-sur-tapis.htm