0

USA :Le presque super plan du FAI Comcast pour lutter contre le #piratage

-

Le plus intelligent serait d’arrêter de dépenser de l’énergie et de l’argent contre la lutte du partage de fichier (alorsque cela est bénéfique pourla mafia du divertissement comme les études le démontrent ) mais bon, on fait pas d’un âne un cheval de course hein  :p

Non content de participer au programme de riposte graduée made in USA (surnommé six strikes), Comcast, un des plus FAI outre Atlantique, se préparerait à lancer une autre offensive sur le piratage.

Selon Variety, il s’agirait de proposer un accès (évidemment payant) à la version légale d’une oeuvre dès lors que celle-ci est en train d’être téléchargée de manière illicite par l’internaute. 

En théorie, ce système aurait, contrairement à la riposte graduée, l’avantage de l’immédiateté et de la facilité, puisque les liens renverraient non pas vers un service général mais bien vers l’oeuvre précise.

Le seul problème, comme le souligne le Time, c’est que les oeuvres piratées le sont souvent en raison de leur indisponibilité dans les catalogues légaux.

.

l’article intégral: http://electronlibre.info/le-presque-super-plan-de-comcast-pour-lutter-contre-le-piratage/

2

#Espionnage / #Anonymat : #TOR déconseille à ses utilisateurs l’usage de #Windows!

-

Après la découverte, la semaine dernière, d’une faille de sécurité dans le navigateur Firefox qu’utiliserait le FBI pour pister les utilisateurs de Tor, les fondateurs du réseau sécurisé déconseillent à ses adeptes d’utiliser le système d’exploitation Windows.
Tor
Surfer anonymement est un exercice de plus en plus compliqué. Il y a quelques jours, lumière était faite sur une enquête du FBI, visant à traquer le contenu pédophile dans le web profond, ou deep web.

Ce dernier n’est pas accessible de manière traditionnelle, car non indexé, et nécessite des précautions pour y accéder, comme utiliser un système permettant de se rendre anonyme. C’est ce que propose The Onion Router, également connu sous le nom de Tor, un réseau dont la structure en couches permet de protéger la connexion de ses utilisateurs à des sites sur lesquels ils n’ont pas envie qu’on les identifie. Mais le FBI a trouvé une méthode pour mettre à mal cette protection.

En effet, suite à l’arrestation d’Eric Eoin Marques, un Irlandais accusé d’être « le plus grand facilitateur d’échanges pédophiles au monde » , la méthode utilisée par le FBI a été dévoilée : les enquêteurs auraient exploité une faille zero-day au sein du navigateur Firefox qui, combinée à un script Javascript, permet de récupérer des informations d’identification concernant les ordinateurs qui visitent certains sites via le réseau Tor.
Face à cette situation, l’équipe du projet Tor a réagi en publiant il y a peu une annonce, dans laquelle des recommandations sont donnés à ses utilisateurs.

« Une attaque qui exploite une vulnérabilité de Firefox liée à Javascript a été observée. Spécifiquement, les utilisateurs de Windows qui utilisent le Tor Browser Bundle (qui inclut Firefox, ainsi que des patchs de privatisation) apparaissent comme ciblés » explique le document.

Les initiateurs du projet expliquent ensuite que la faille a été corrigée sur Firefox 17.0.7 ESR, et ce que c’est cette version qui est proposée dans le dernier Tor Browser Bundle. Néanmoins, l’organisme attire l’intention sur le fait que tous les utilisateurs de Tor n’utilisent pas la version la plus récente du TBB, et sont donc potentiellement vulnérables.

« Seuls les utilisateurs de Windows sont vulnérables »

« En principe, les utilisateurs de toutes les versions du TBB proposées avant l’actuelle, sont vulnérables. Mais, en pratique, il apparaît que seuls les utilisateurs de Windows dotés de versions vulnérables de Firefox peuvent être ciblés par l’attaque » ajoute le communiqué. « Pour être clair, alors que la vulnérabilité de Firefox touche toutes les plateformes, le code d’attaque est spécifique à Windows. Il apparaît que les utilisateurs de TBB sur Linux ou OS X ne sont pas touchés. »

La suite sur Clubic.com : Espionnage : le projet TOR déconseille à ses utilisateurs l’usage de Windows http://www.clubic.com/antivirus-securite-informatique/virus-hacker-piratage/reseau-tor-the-onion-router/actualite-576992-espionnage-projet-tor-deconseille-utilisateurs-usage-windows.html#ixzz2bNHBRxdq
Informatique et high tech

5

USA : L’adresse ip du Sénat repérée sur un changement de la définition de #Snowden sur #wikipedia!

-

Un sénateur a été pris en flagrant délit de « trollage » sur la page Wikipedia d’Edward Snowden. Le membre du Congrès a en effet décidé de changer la définition de Snowden de «dissident» à «traître».

L’encyclopédie open-source Wikipedia permet aux utilisateurs d’effectuer des modifications aux pages qu’ils estiment nécessaires. Mais parce-que la tentation de « troller » est  élevée, l’adresse IP de chaque personne qui fait une modification est enregistrée. Un sénateur américain semblait ne pas être au courant de ce détail.

Bien sûr, il n’y a pas moyen de savoir si l’éditeur est un sénateur, un membre du personnel ou un stagiaire – seulement que le changement a été effectué à partir d’un ordinateur avec une adresse IP du Sénat . 

Source:

http://www.dailydot.com/politics/wikipedia-senate-snowden-nsa-traitor/

http://www.inquisitr.com/885829/us-senator-trolls-edward-snowden-caught-changing-wikipedia-entry/

4

« We are Legion »,The Story of the Hacktivists sous titré en Fr par l’équipe « Anon Montpellier » Grand merci à eux !

-

Un grand Merci à l’équipe Anon Montpellier!

(les sous titres s’activent et se désactivent en cliquant sur le petit carré qui se trouve à droite du temps de lecture sur la video)

anony

0

Révelation #WikiLeaks: Bradley #Manning reconnu coupable risque136ans deprison… FUCK USA !

-

La justice militaire américaine a reconnu coupable mardi Bradley Manning, la taupe de WikiLeaks, de violation de la loi sur l’espionnage, pour laquelle il risque une longue peine de prison.

Blanchi sur l’accusation « d’aide à l’ennemie’ il ne risque plus la « peine de mort »mais il encourt plus de 100 ans de prison après avoir été reconnu coupable de 20 des 22 charges dont il était accusé, en particulier sept (BIEN: 7) condamnations pour violations de la loi sur l’espionnage de 1917.

Agé de 25 ans, le frêle soldat vêtu d’un uniforme bleu, de fines lunettes sur le nez, a écouté le verdict au côté de son avocat .

La juge militaire a reconnu le jeune homme coupable de plusieurs chefs dont violation de la législation sur l’espionnage, vols d’informations aux forces armées , transmission illicite de câbles diplomatiques ou encore de mémos secrets sur les détenus de Guantanamo.

Il a également été reconnu coupable de désobéissance au règlement militaire, de fraude informatique, en insérant un logiciel non autorisé dans le système informatique de l’armée, en détournant les mécanismes de sécurité de ce système et en stockant de manière illicite des informations classifiées.

Pour ces 20 charges, Manning encourt jusqu’à 136 ans de prison. 

Le procès en cour martiale reprendra ce mercredi à 09H30 locales (13H30 GMT) pour sa phase finale destinée à fixer la peine qui lui sera finalement infligée. Cette phase pourrait encore durer plusieurs jours.

Son avocat avait demandé l’acquittement, soutenant que Manning, un être fragilisé par ses troubles d’identité sexuelle, n’était pas un traître, comme l’affirme l’accusation, mais quelqu’un de « jeune, naïf et bien intentionné », qui a été choqué par ce qu’il a vu en Irak.

L’accusation l’avait au contraire dépeint comme un être égoïste et téméraire, qui savait bien qu’en transmettant des documents à WikiLeaks, ils seraient consultés par les ennemis des Etats-Unis.

http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5iQwxrQIXd4ldl1LNdBEkaNu8_OCA?docId=d7c83755-3e0b-4e65-b638-01af45059602

Page 2 sur 131234510Dernière page »