L’organisation Anonymous a brièvement piraté mardi le site internet du Premier ministre néo-zélandais pour protester contre un texte de loi autorisant l’agence de renseignement du pays à espionner ses citoyens.

Un groupe baptisé « Anonymous NZ » a revendiqué dans une vidéo postée sur YouTube l’attaque du site www.johnkey.co.nz et de 12 autres adresses liées au National Party du chef du gouvernement. Les hackers ont dénoncé « un texte de loi répugnant » auquel « la majorité des Néo-Zélandais est opposée ».

Le site de John Key fonctionnait normalement mardi après-midi. L’intéressé a fustigé un « comportement puéril » et une action « illégale ». L’agence de renseignement néo-zélandaise, le Government Communications Security Bureau (GCSB), n’est actuellement pas autorisé à espionner les citoyens ou résidents de l’archipel.

Mais John Key a déposé un projet de réforme lui permettant de mieux échanger et coopérer avec la police et l’armée notamment. Le texte est à l’examen au parlement et il devrait être adopté en première lecture.

http://www.20minutes.fr/ledirect/1193909/20130730-nouvelle-zelande-organisation-anonymous-pirate-site-premier-ministre