Deric Lostutter alias KYAnonymous (Crédit: Mother Jones)

L’affaire du viol de Steubenville (Ohio, USA), dans laquelle deux joueurs de football de lycée ont été reconnus coupables d’avoir agressé sexuellement une jeune fille lors d’une fête, a contribué à déclencher un débat national sur le consentement mutuel, l’accusation de la victime , et la culture du viol . 

 
L’affaire a attiré l’attention nationale après que le groupe « hacktivistes » Anonymous ait fuité des preuves significatives dans les médias sociaux impliquant les assaillants – dont des tweets, des photos Instagram, et une vidéo de 12 minutes de lycéens de Steubenville plaisantant au sujet du viol. 
 
Mais il s’avère que d’exposer ces violeurs pourrait conduire un pirate d’Anonymous a passer plus de temps en prison que les violeurs.
Comme le rapporte le Mother Jones, Deric, 26 ans -connu sous le pseudo « KYAnonymous » tout au long de son rôle dans l’affaire de viol Steubenville – pourrait encourir jusqu’à 10 ans de prison s’il est reconnu coupable de crimes de piratage. 
 
Le FBI a perquisitionné sa maison en Avril. 
Selon Kyanonymous le message était clair: Vous n’auriez pas dû vous en mêler.
« Ils veulent faire de moi un exemple, en disant: « Putain, ne nous cherchez pas. Ne remettez pas en question notre travail, »  » 
 
Dans cette affaire, de nombreux leaders de la communauté – comme l’entraîneur de football américain du lycée – ont joué un rôle dans la dissimulation des crimes des violeurs parce que c’était plus facile que perturber le statu quo.
Les deux adolescents qui ont été reconnus coupables de viol,et risquent jusqu’à deux ans dans un centre de détention pour mineurs. 
Parce qu’ils sont tous les deux mineurs, aucun d’eux ne passera autant de temps derrière les barreaux que ce que risque potentiellement Deric.
 
Deric se prépare à une bataille juridique coûteuse et recherche des dons extérieurs pour l’aider à la financer.
Le site sollicitant des dons, pointe que ”Deric a eu le courage de faire face contre un viol. » Et il dit aussi qu’il le ferait à nouveau si c’était à refaire en dépit des conséquences et risques potentiels.
Anonymous continue de s’impliquer dans la dénonciation des crimes sexuels.
 
 Après le harcèlement intense porté contre une adolescente canadienne après son viol collectif présumé, qui l’a amenée à prendre sa propre vie , Anonymous est intervenu pour demander justice , affirmant que leurs hackers avaient pu rapidement identifier les assaillants.
 
Traduit par Vance Lamericain